vendredi 6 juillet 2007

Les personnages de la pièce


Le Comte Belloc

Devenu végétarien par amour pour sa fille et la sublime Bellinda, les deux femmes "humaines" de sa vie, le Comte Belloc boit du jus de ketchup à longueur de journée. Mais il y a des signes qui ne trompent pas et qui en disent long sur sa véritable identité. Son manoir, baigné dans une douce obsurité, est peuplé d'étranges créatures, son lit est un cerceuil, son haleine empeste et lorsqu'il se prépare pour un rendez-vous galant avec Bellinda, il choisit pour accessoires sa cape en satin, son parfum le plus nauséabond et ses bijoux les plus hideux. Chassez le naturel...Moment d'anthologie : la danse inspirée du Comte Belloc !

Carmilla

Choyée par son père, le Comte Belloc, Carmilla grandit cependant en pension. Pourquoi ? Tout simplement pour la mettre le plus longtemps possible à l'écart du SECRET auquel, pourtant, elle est indissolublement liée... Carmilla est une adolescente comme les autres, pleine de vie, un peu capricieuse, parfois boudeuse, à ceci prêt que son père est un vampire et sa gouvernante une chauve souris ! Mais ça, elle ne le sait pas encore, ce qui crée des situations plutôt caucasses.
Quand le doute s'empare d'elle, et surtout, quand le SECRET FAMILIAL lui est enfin révélé, elle se réfugie dans la chambre et se confie à son journal intime. Elle aime son père et trouve toujours des explications à ses comportements étranges. La seule inquiétude qu'elle pourrait avoir à son égard, serait l'état quasi hypnotique dans lequel il se trouve à la seule évocation du nom de Bellinda. Une femme dont il faut peut-être se méfier...

Pipistrella

Personnage clef de la pièce, Pipistrella est la gouvernante chauve-souris. Maline, rien ne lui échappe et elle connaît tous les secrets du manoir. Tant pis si son maître, le Comte Belloc, ne la ménage pas et si les mauvaises fées la traitent avec aussi peu de respect. C'est elle qui révèlera le Terrible Secret à Carmilla. Pipistrella ne tient pas en place, elle se gratte, renifle, bondit d'une scène à l'autre. Elle donne le rythme de la pièce : accrochez vos ceintures !

Bellinda Belliqueuse

Mais qui se cache derrière cette étrange humaine dont s'est entiché le Conte Belloc. Sa beauté ne dissimulerait-elle pas un secret ? Ce qui est sûr, c'est qu'au manoir, personne ne semble l'apprécier. La seule évocation de son nom fait postillonner Pipistrella et donne des envies de mauvais sorts aux deux fées. Une humaine au manoir ? Jamais ! Bellinda inspire chez tous les autres personnages, méfiance et dégoût. Et s'ils avaient raison...

Black Sulfure Black clochette etTarantulla

Accroupies dans un coin du théâtre, telles les antiques Parques, les trois marraines de Carmilla s’affairent à leur ouvrage. Elles tissent la destinée de la jeune fille avant qu’il ne soit trop tard ! Car douce horreur, ce soir la petite va atteindre l’âge fatidique de choisir son avenir : devenir un être surnaturel ou rester humaine et ça Black Sulphure ne pourrait le tolérer. Cette grande mauvaise fée semble prête à tout pour ne plus laisser une humaine entrer dans leur famille.
Aussi voici qu'à quelques minutes de l'anniversaire de Carmilla, Black Clochette et Black Sulphure s'emmêlent dans tous leurs fils, pestent comme des diablesses, sont prêtes à se jeter quelques vilains sorts à la face… Pour la première fois de leur prodigieuse existence, les deux marraines ont peur de perdre leurs pouvoirs N'ont-elles pas transmis toute leur magie et toute leur sorcellerie à Carmilla, sans savoir comment la jeune fille va réagir ?
Black Clochette, au cœur plus tendre, redoute également la venue de Bellinda Belliqueuse - elle aime tant le Comte Belloc - encore un secret de famille qui pourrait bien être dévoilé si leur troisième sœur, Tarantula, n’empêche pas le public d’entrer dans le Manoir.
Alors nos spectateurs s’enfuiront-ils ou oseront-ils se frayer un passage à travers l’immense toile d’araignée que tissent, à cette heure, Black Clochette et Black Sulphure ?


La boîte aux lettres

L'avantage d'avoir une boîte aux lettres vivante, c'est qu'elle peut courir quand le message est urgent, vous suivre pour s'assurer que vous l'avez bien reçu, prendre la voix de l'expéditeur et accompagner une missive d'une chansonnette. L'inconvénient, c'est qu'elle est envahissante, bruyante et peu discrète et qu'on ne sait jamais ce qui va en sortir... Un personnage à part entière qui insupporte mais dont personne ne peut se passer !

4 commentaires:

Anne Josse a dit…

Le comte Belloc aurait été apperçu dans une boîte très branchée de la méditerranée. Un avis de recherche est lancé car nous avons absolument besoin de lui pour la rentrée en prévision de plusieurs représentations. J'en profite pour lancer un message de mise en garde auprès des jeunes filles. Quand il n'est pas en compagnie de Bellinda ou de Carmilla, le Comte Belloc ne boit pas que du jus de tomate...

Comte Belloc a dit…

Chère Anne,

Arfghhhh, je suis démasqué mais comment fais tu qui t'a dis cela c'est incroyale on ne peut s'offrir des vacances sans être épié, surveillé sinon rassure toi je serais présent pour la rentrée le temps de développer mes relations avec ces jeunes connaisances que tu mentionne dans ton avis de recherche (ahhh cette jeunesse rebelle!!!).
Il me tarde de retrouver ces créatures maléfiques pour de nouvelles représentation.
Je te laisse avec bien du regret.

The Comte Belloc

aude a dit…

Nom d'une ogresse bouillonnante! Bien qu'il eut été fait par une main humaine, ce blog me semble absolument fantastique!!!
... signé: La magnifique Black Sulphure.
PS: Comte Belloc, je dégusterais bien volontiers un faux jus de tomate en votre envoutante compagnie...

Anne Josse a dit…

Génial, il paraît que la pièce sera jouée d'ici la fin de l'année (on parle de fin novembre...) en région parisienne ! Dès que j'ai des infos, je ne manque pas de vous communiquer le lieu et les dates. A découvrir aussi prochainement, sur ce blog, d'autres photos et des extraits vidéo de la pièce.